/medias/customer_2/Fonds_Prives/11Z_Feron/Maison_Cazault/1G/1G29_1_jpg_/0_0.jpg
1 média

Extrait de la matrice cadastrale des propriétés bâties (cases 481-1115), folio 558.

1G/29 , 1825-1911  

Parcelle A180

De 1825 à 1852, la maison (cour et sol), ainsi que le jardin appartiennent à Douville, Maître d'écriture, rue de Cazault. À partir de 1853 jusqu'en 1872, la maison incombe à son fils Pierre Armand Douville, payeur de l'asile des aliénés. Ils sont également rentier et possèdent d'autres propriétés : trois maisons rue de Cazault, une rue Saint-Blaise, une ruelle des Poulies, une à la sénatorerie, ainsi que quelques pièces de labours et prés au lieu-dit les Ruisseaux.

/img/picture-not-found.svg
2 médias

Alençon, l'Hôtel de Ville, (date cliché : [1910-1913], utilisation : 20 juin 1918), carte postale ancienne, n°52, ed. LL Lévy Fils et Cie Éditeurs à Paris-Versailles.

4FI/2669 , [1910-1918]  

Correspondance au verso :

Alençon, le 20 juin 1918,

Chère petite Germaine

Enfin ce soir une belle carte et lettre écrite de vos jolies petites mains que j'étais heureux en apercevant votre belle écriture. Je suis content que vous vous soyez bien distraite à Asnières. Vous me demandiez si je connaissais M. Monlibert, je le crois bien, c'est un homme qui aime beaucoup s'amuser. Je pense que sa petite femme (pour le moment) est toujours avec lui. Vous faites bien d'en profiter pendnat que vous le pouvez je vous jure que je ferai de même. Nous ne connaissons pas notre bonheur, lorsque nous sommes libres. Je vois que vous êtes comme moi tenue par votre travail, vous me dites que vous ne pourrez venir le 30 juin. Je préfère que vous retardiez au lieu du 1er ou 2 et 3 comme vous me le disiez, vu que quand semaine, je ne pourrai avoir la journée, il n'en donne à personne en semaine. Je ne dois pas partir avant la fin de nos classes, faire le stage, nos classes durent 4 mois, cela fait le deuxième mois aujourd'hui de fait. Petite amie je désire que ma missive vous trouve avec votre mal de tête guéri. Petite amié, je vous quitte de loin en vous envoyant mon plus doux baiser.

Félix