Toutes les ressources ART DRAMATIQUE 81 résultats (6ms)

/medias/customer_2/Fonds_Prives/23Z_Delaferriere/23Z49/23Z49_1_jpg_/0_0.jpg
3 médias

Lettre autographe signée de l'écrivain Amédée de Rolland à l'acteur Adolphe Laferrière [janvier 1861] .

23Z/49 , janvier 1861  

Mercredi matin,

Mon cher ami

Au moment d epartir chez toi, je reçois un mot de mon père qui me prie de passer vite chez lui pour affaire importante dont j'ignore la nature. Je me hâte de t'envoyer un mot car cela ressemblerait à un fait exprès dans tous les cas, j'irai chez toi coute que coute vers les 2h - 2h1/2 précises moi par un mot si tu ne peux être chez toi

à toi, je te serre la main

Amédée Rolland

 

/medias/customer_2/Fonds_Prives/23Z_Delaferriere/23Z17/23Z17_1_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Lettre autographe signée de l'écrivain Edouard Plouvier à l'acteur Adolphe Laferrière (1858).

23Z/17 , 31 juil. 1858  

31 juillet 1858, 10 boulevard de Strasbourg

Mon cher Monsieur Victor,

Il est probable que je serai obligé d'aller à Boulogne-sur-mer vendredi ou samedi de la semaine qui commence. Je pourrai m'arrêter quelques heures à Amiens mais prendrais pour cela être sur que Laferrière y fut encore en ce cas je verrais à causer avec lui, et à en obtenir une parole définitive sur une affaire qui reste en suspens depuis plus de 3 mois et qui immobilise un ouvrage sur lequel j'ai lieu de compter.

Soyez donc assez bon, je vous en prie, pour me renseigner vous-même sur ce que je puis avoir à faire et recevez d'avance mes remerciements avec une cordiale poignée de main

Edouard Plouvier

/medias/customer_2/Fonds_Prives/23Z_Delaferriere/23Z65/23Z65_1_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Lettre autographe signée de l'écrivain Alfred Edouard Touroude à l'acteur Adolphe Laferrière (28 octobre 1871).

23Z/65 , 28 oct. 1871  

Mon cher ami,

Comme il est convenu, je vous avertis que j'irai vous porter mes 4 premiers actes mercredi prochain vers 5 heures.

Vous pouvez donc donner votre avis à Billiou que nous sommes en mesure de lui lire 4 actes de notre pièce et de lui en raconter le cinquième. Inutile d'ajouter, n'est-ce-pas ? que nous ne sommes, ni vous, ni moi pour faire antichambre et que nous désirons une solution immédiate.

Du reste, ce que vous ferez sera bien, je vous prie seulement de faire vite.

Votre

A. Touroude

Le Raincy, le 28 cotobre 1871

 

 

 

/medias/customer_2/Fonds_Prives/23Z_Delaferriere/23Z23/23Z23_1_jpg_/0_0.jpg
3 médias

Lettre autographe signée de l'écrivain Edouard Plouvier à l'acteur Adolphe Laferrière (sd).

23Z/23 , s.d.  

Vendredi midi

Mon cher Laferrière

Je viens de chez toi.

Selon la parole de ton érudit, j'ai attendu de tes nouvelles pendant la soirée d'avant hier.

J'en ai attendu hier matin puis hier soir, puis ce matin jusqu'à 11heures 1/2 ; à 11h1/2 ne voyant rien venir, je suis allé chez toi, d'où je sors.

Il serait pourtant urgent de nous voir pour que je te fasse part de quelques idées qui me sont venues et que tu regarderas j'en suis sûr ainsi que moi comme de véritables bonnes fortunes

Ajoute à cela qu'il me semble que d'une façon ou d'une autre, il est bon de hâter une conclusion pour que chacun retourne à sa besogne particulière ou entreprenne sa part dans la besogne collective. Trouve moyen aujourd'hui, je t'en prie de m'écrire un mot qui me donne rendez vous pour demain, et demain nous concluerons à quelque chos.

A toi cordialement,

Edouard Plouvier

Monsieur Laferrière 96 boulevard Beaumarchais

 

 

 

/medias/customer_2/Fonds_Prives/23Z_Delaferriere/23Z33/23Z33_jpg_/0_0.jpg
1 média

Lettre autographe signée de l'écrivaine Regnauld de Prébois Adèle à l'acteur Adolphe Laferrière [1863].

23Z/33 , 1863  

Cher monsieur,

je suis désolée !

Une fête de famille à laquelle je ne puis me dispenser d'assister  , suis forcer de rester à la campagne aujourd'hui.

Voulez-vous être assez bon pour remettre notre lecture à lundi ou mardi (à votre choix) à la même heure ?

Je vous répéte cher monsieur que j'ai écrit cette pièce pour vous ; en vue d'un grand talent adoré du public. J'espère que le rôle qui est un peu toute la pièce, vous plaira.

Dans ce cas, nous verrions ensemble qui nous devons faire engager pour le rôle de la femme qui doit être parfaitement joué.

A bientôt donc, cher Monsieur.

Permettez moi de vous prier de donner à mon intention un baiser à votre ravissante petite fille et veuillez croire à mes meilleurs sentiments.

Adèle de Prébois

/medias/customer_2/Fonds_Prives/23Z_Delaferriere/23Z1/23Z1_jpg_/0_0.jpg
1 média

Lettre autographe signée de l'écrivain Victor Kervani à l'acteur Louis Delaferrière (21 août 1873).

23Z/1 , 21 août 1873  

Mon cher Laferrière,

je m'aperçois que je n'ai de Marthe qu'un manuscrit couvert de ratures ; le seul présentable est resté chez Montepin. Enfin, puisque c'est convenu, je vous envoie la chose telle quelle mais pourrez vous lire ?

Je vous serre la main cordialement,

Victor Kervani.

J'aime le titre : l'enfant du mari et je crois que nous ferons bien de nous y tenir.

21 août 1873,

Victor Kervani.

/medias/customer_2/Fonds_Prives/23Z_Delaferriere/23Z13/23Z13_1_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Lettre autographe signée de l'écrivain Jules Noriac à l'acteur Adolphe Laferrière (1861).

23Z/13 , 03 avr. 1861  

3 avril 1861

Maitre,

Jamais personne, depuis Roscius jusqu'à vous, n'a fait mieux que vous n'avez fait dans le Prisonnier.

Vous avez donné à la figure de ce captif vulgaire, dont la postérité fait à peine le nom, les deux plus grandes majestés qui soient sur terre : la majesté royale qui s'en va, la majesté de la douleur qui est éternelle. Accomplir ce splendide tour de farce serait la dernière limite de l'art si l'art avait des limites pour un homme tel que vous.

Je voulais vous aller dire toutes ces choses a bien d'autres, mais je n'aime pas à louer à brûle-pourpoint, puis si vous conserviez ce papier il vous dira plus longtemps que je ne le saurai faire que je suis votre ami autant que votre admirateur

Jules Noriac

3 avril 1861

Jules Noriac

 

/medias/customer_2/Fonds_Prives/23Z_Delaferriere/23Z48/23Z48_1_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Lettre autographe signée de l'écrivain Amédée de Rolland à l'acteur Adolphe Laferrière [janvier 1861] .

23Z/48 , janvier 1861  

Mon cher ami

Un furoncle mal placé me retient au lit depuis 3 jours ce qui fait que je n'ai pu aller causer avec toi ; j'espère être debout d'ici à mercredi auquel cas, j'irai jeudi matin grignoter ta cotelette si ne puis le faire.

Je t'enverrai un mot;

S'il y a du neuf du côté d'Hortein, fais le moi dire

à toi, je te serre les mains

Amédée Rolland

 

/medias/customer_2/Fonds_Prives/1Z/1Z145/1Z145_1_jpg_/0_0.jpg
4 médias

(Accès à la notice)

 

"Je vous fais passer avec l'engagement que vous m'avez envoyé mes observations. Vous m'avez offert tous les avantages qu'un artiste peut désirer, je veux la justice et le bon droit de part et d'autre.

Je vous le répète : en passant un traité avec vous, je peux vous apporter tous mes efforts au bonheur de votre nouvelle entreprise mais je désire y tenir la position que j'ai quelque droit d'attendre comme artiste qui a fait ses preuves sur les premiers théâtres de Paris et de l'étranger". Il lui propose un rendez-vous et confirme son accord sur "ce qui touche la question d'intérêt". Je ne vous ai point parlé d'un congé de six semaines que j'avais aux termes d emon engagement avec le théâtre que je quitte. J'ai pensé qu'étant pris en été il vous serait indifférent de l'accorder [...]".