/img/picture-audio.svg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Entretien avec Monique Guéranger.

  • Description :

    Entretien réalisé aux archives municipales d'Alençon.

  • Date :

    21 janvier 2011

  • Identifiant :

    7AV/25

  • Droits : Convention d'utilisation signée par le témoin, 21 janvier 2011.
  • Particularité du document : 1 h 19 min 51

  • Biographie ou Histoire :

    Mme Monique Guéranger, embauchée chez Moulinex en 1973 sur la chaîne des ouvre-boîtes électriques. Evocation de son apprentissage comme vendeuse, de son mariage et de la naissance de son fils, de sa première expérience en usine (Silec semi-conducteurs). Elle se souvient de son arrivée chez Moulinex, de l'atelier et de la chaîne. Evocation des conditions de travail et du salaire, de l'ambiance, du commandement des hommes. Elle raconte sa rencontre avec Claude Renault (délégué syndical) dans les ateliers. Elle parle de la différence de générations et de réactions entre les femmes, des origines géographiques du personnel, de son habitation rue du Val Noble à Alençon et du ramassage par car. Evocation du permis de conduire passé en 1989. Elle raconte le rôle joué par Claude Renault. Evocation de la grève de 1978, de ses premiers engagements, de la place des femmes, de son adhésion au syndicat CFDT. Elle parle de la vie au travail, de l'engagement syndical et de la vie familiale. Elle raconte ses fonctions de déléguée du personnel, au Comité d'Entreprise, au niveau du comité Conditions de Travail. Elle évoque l'amélioration des conditions de travail sur les chaînes, les problèmes de santé. Elle parle de sa délégation au Comité Central, du secrétariat CHSCT, du rapport avec les autres syndicats, avec les hommes. Evocation de la différence entre le personnel d'Alençon et de Fresnay-sur-Sarthe. Elle parle de la mise en place du triumvirat, de la personnalité et du décès de Jean Mantelet, du changement de nature des luttes. Evocation de l'arrivée de Pierre Blayau, des différents plans sociaux, de la fermeture en 2001, de son rôle de déléguée, des signes de soutiens, de sa réembauche par Seb et de son départ pour l'usine de Fresnay-sur-Sarthe. Elle évoque ses parents, son frère entré chez Moulinex en 1983 et délégué syndical. Elle parle de son arrivée à Fresnay-sur-Sarthe, du travail en « îlot », des organisations antérieures (chaîne, ligne, Durkopp), et de la difficulté pour les femmes de palettiser. Souvenirs de la rigueur chez Seb, du gaspillage et des « magouilles » chez Moulinex. Evocation de l'augmentation des cadences, de la nécessité de trouver des astuces. Elle parle des horaires, du travail en équipes, de l'organisation avec la vie de famille, de l'expérience de son fil intérimaire chez Moulinex. Elle raconte la fin de l'usine de Fresnay-sur-Sarthe suite à la fermeture de celle d'Alençon. Elle évoque ses angoisses. Elle parle de la négociation du plan social, des départs « en amiante ». Souvenirs de la fermeture de 2001, de la fin de l'usine de Fresnay-sur-Sarthe, de son rôle de secrétaire du CHSCT. Elle parle de son départ en préretraite et de sa retraite. Evocation de son appartement dans la Résidence Normande, de la coopérative. Souvenirs de sa rencontre avec Claude Renault.

  • Conditions d’accès : Convention d'utilisation signée par le témoin, 21 janvier 2011.