/img/picture-audio.svg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Entretien avec Michèle Laurent.

  • Description :

    Entretien réalisé au domicile du témoin.

  • Date :

    14 février 2011

  • Identifiant :

    7AV/26

  • Droits : Convention d'utilisation signée par le témoin, 18 février 2011.
  • Particularité du document : 1 h 11 min 42

  • Biographie ou Histoire :

    Mme Michèle Laurent, infirmière, entrée en 1982 chez Moulinex. Souvenirs de son embauche et de la découverte de l'usine. Elle parle du personnel d'origine rurale ou habitant en ville, de l'âge des personnes. Evocation des accidents, des différents ateliers, des protections, de la prévention, de l'organisation de l'équipe médicale (médecin, infirmières), des liens avec l'assistante sociale, le CHSCT, la direction. Elle évoque l'évolution du travail dans l'entreprise et l'évolution du rôle du service médicale entre le début et la fin de sa carrière. Elle parle de la détérioration des conditions de travail, des adaptations plus difficiles, de l'intensification des rythmes, des gestes minutés. Elle évoque les maladies professionnelles (Troubles Musculo-Squelettiques). Elle parle de la différence entre femmes et hommes. Evocation de l'alcoolisme, de la drogue. Elle évoque son travail pendant deux années à l'usine de Fresnay-sur-Sarthe, son rôle pendant un plan de licenciements, la difficulté de la situation. Souvenirs des dernières années à l'usine d'Alençon, de son rôle d'écoute, de soutien et conseil. Evocation de l'année 2001, des rumeurs de fermeture, de sa recherche d'emploi en mars-avril, de son départ en juillet et de son embauche au Centre de Transfusion Sanguine. Elle parle de la fermeture, des manifestations dans Alençon. Evocation du site aujourd'hui. Elle évoque Perseigne où elle habite en 1982, l'ambiance du quartier, l'association pour l'Accueil et la Promotion des Etrangers, les personnes d'origines étrangères employés chez Moulinex. Evocation du syndicat CGC. Souvenirs de la fermeture de 2001, du rôle joué en tant qu'infirmière et de l'absence de préparation. Elle évoque le sentiment d'appartenance à la marque et à l'entreprise, l'appréciation du service médical par le personnel, l'assistance apportée aux personnels, l'ambiance, la rancœur et les conflits possibles.

  • Conditions d’accès : Convention d'utilisation signée par le témoin, 18 février 2011.