/img/picture-pdf.svg
1 média

Lettre autographe signée du 10 mai 1819 de Marie-Adélaïde Lenormand à Mme Drouvillet, 2p, format in-4.

131J/3 , 1819  

Marie Adélaïde Lenormand annonce qu'elle compte plus que jamais sur l'aide de sa correspondante pour se sortir d'une situation délicate ( son bilan de cartomancienne et de voyante sera déposé au greffe).

"Demain mardi est le terme fatal où, faute de la signature de M. Gérard, de celle de M. Valette, de la vôtre, mon bilan sera déposé au greffe. Il en est encore temps aujourd'hui. Vous devez penser dans quelle situation je me trouve. D'un côté l'honneur, de l'autre ma réputation. Car pour ma santé, je ne vous en parle pas. Je serai trop heureuse d'être descendue chez les morts [...]". Elle tente de la forcer à signer sans tarder. "Vous avez tout à gagner avec une femme délicate et susceptible sur sa réputation. Dans le cas contraire, je serai forcée de me cacher [...]. Je vous surprendrai tous par mon exactitude. D'ailleurs, vous me connaissez assez pour savoir m'apprécier".

Adresse au dos

Registre des délibérations du conseil municipal (11 juillet 1820 - 20 août 1827).

1D/22 , 1820-1827  
Contexte :
CONSEILS MUNICIPAUX > DÉLIBÉRATIONS > MANDATS HENRI-JEAN SAVARY ( 5 juin 1800-6 juin1808), JACQUES "LA HAYE" MERCIER (5 juin 1808-3 août 1815), MARIN CHESNEAU DE LA DROUERIE (3 août 1815-18 mars 1826), ÉDOUARD DE CHAMBRAY (16 février 1826-2 août 1830), JEAN HOMMEY-MARGAUTIER (2 août 1830-3 novembre 1831), DAVOUST (27 février 1832-25 janvier 1835), PIERRE MILLET (25 janvier 1835-1er mars 1837), LOUIS CHAMBAY (13 septembre 1837-25 juillet 1843).
Fin des résultats