Toutes les ressources Lettre manuscrite 8 résultats (15ms)

/img/picture-pdf.svg
1 média

Lettre autographe signée du 10 mai 1819 de Marie-Adélaïde Lenormand à Mme Drouvillet, 2p, format in-4.

1Z/14 , 1819  

Marie Adélaïde Lenormand annonce qu'elle compte plus que jamais sur l'aide de sa correspondante pour se sortir d'une situation délicate ( son bilan de cartomancienne et de voyante sera déposé au greffe).

"Demain mardi est le terme fatal où, faute de la signature de M. Gérard, de celle de M. Valette, de la vôtre, mon bilan sera déposé au greffe. Il en est encore temps aujourd'hui. Vous devez penser dans quelle situation je me trouve. D'un côté l'honneur, de l'autre ma réputation. Car pour ma santé, je ne vous en parle pas. Je serai trop heureuse d'être descendue chez les morts [...]". Elle tente de la forcer à signer sans tarder. "Vous avez tout à gagner avec une femme délicate et susceptible sur sa réputation. Dans le cas contraire, je serai forcée de me cacher [...]. Je vous surprendrai tous par mon exactitude. D'ailleurs, vous me connaissez assez pour savoir m'apprécier".

Adresse au dos

/img/picture-pdf.svg
1 média

Lettre autographe signée du 21 décembre 1846 signée de Arsène Jamot, curé de Saint-Léonard qui sollicite l'aide publique auprès du ministre de l'Instruction publique Narcisse Achille de Salvandy (1795-1856), 2p, format in-4.

1Z/13 , lundi 21 décembre 1846  

Arsène Jamot, curé de Saint-Léonard d'Alençon, avait fondé, en 1843, un orphelinat dans sa ville. Mais sa mauvaise gestion l'oblige à solliciter les deniers publics et à en confier les rênes à Anne-Marie Javouhey, en 1845. Après sa visite à Paris, il renouvelle ses remerciements à Narcisse Achille de Salvandy (1795 - 1856), mlinistre de l'Instruction publique, pour son aide.

/img/picture-pdf.svg
1 média

Lettre autographe signée du Général Bonet, demande de congé pour son aide de camp, le capitaine Masson, 1 page, format In-4.

135J/3 , dimanche 22 juillet 1810  

Durant la guerre d'Espagne (1808-1812), le général Bonet après avoir conquis et établit son quartier général à Oviédo, doit prend le contrôle des Asturies.

Le 22 juillet 1810, il rédige une permission de congés pour son aide de camp, le capitaine Masson.

Recto

Demande de congés de deux mois pour M. Masson son aide de camp, du 22 juillet 1810 accordé le 20 août.

"Monseigneur

Le Sieur Masson mon aide de camp a des affaires de famille qui nécessitent sa présence. Je prie Votre Altesse Sérénissime de lui accorder un congé de deux mois pour se rendre à Laval, cette absence ne pourra nuire au Bien du Service.

Agréé Monseigneur l'assurance de la haute considération avec laquelle j'ai l'honneur d'être

Verso

de Votre altesse Sérenissime

Le très humble serviteur

Général de division Bonet

Oviédo le 22 juillet 1810

/img/picture-pdf.svg
1 média

Lettre autographe signée au peintre Georges Maillez (11 mai 1933), 3 pages, format in 8 oblongues

135J/1 , jeudi 11 mai 1933  

Lettre autographe signée au peintre Georges Maillez, Boulogne, le 11 mai 1933, 3 pages in8 oblongues. correspondance à propos d'une exposition chez Bernheim jeune (du 29 mai au 9 juin 1933) - Le samedi 27 mai, accrochage des oeuvres - Ramey et Savreux, avec un camarade sculpteur de Boulogne, iront très bientôt chez Bernheim - Mais la veille, elle compte sur son Maillez "pour aller rechercher les amateurs et au musée les choses qu'on prêtera"-Elle cite Bellier, Hélène Legendre, Romain Coolus, Vauxcelles...-"Mon pauvre Bon, votre vieille Louise vous charge de beaucoup de soin"-mais elle n'est qu'une infirme et( son pouce dr'oit qui recommence à la brimer.

/img/picture-pdf.svg
1 média

Lettre autographe signée au peintre Georges Maillez (sd), 2 pages format in 8 oblongues.

135J/2 , 1933  

Lettre autographe signée au peintre Georges Maillez (sd), 2 pages in8 oblongues. correspondance à propos d'une exposition chez Bernheim jeune (1933?). Elle commence : "Votre vieille ruine de Louise" est "au lit et au chaud comme une rentière". Quand il ira chez les Bernheim pour rapatrier les trucs qui [y] sont restés", qu'il y donne de ses nouvelles et lui rapporte "une vingtaine d'enveloppes sans timbre qui vont avec les catalogues". Elle aimerait aussi les catalogues avec les prix gracieusement. Elle embrasse le frère Daragnès

Fin des résultats