/medias/customer_2/Exposition/Guerre14-18/Correspondances/4Fi2007_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Alençon, Cour d'entrée du Lycée, carte postale ancienne, n°30, ed. Maisons des Magasins Réunis edit à Alençon (date cliché : [1910-1914], utilisation : 11 août 1916).

4FI/2007 , 11 août 1916  

Correspondance recto :

Alençon, le vendredi 11 août 1916.

Chers parents, je reçois à l'instant votre lettre n°9 courant. Quant à moi, ça va toujours de mieux en mieux et si je reste encore ici quelque temps, je crois que je vais être mieux portant que je ne l'ai jamais été. Je mange tellement qu'il me sort des gros boutons de sang par la figure et les épaules. Il faudra que pendant mon séjour à Lyon, vous me fassiez prendre du dépuratif car avec la plaie que j'ai eu à la jambe, ça m'a forcément mis le sang un peu en mouvement et naturellement, j'ai maintenant besoin de me nettoyer un peu le sang. On ne me défait mon pensement que tous les vendredis. C'était donc ce matin le jour. Ça va beaucoup mieux et la plaie a beaucoup diminué de surface. Il n'y a plus que 2 ou 3 petits endroits brûlés plus profondément et qui sont en retard. Je ne sais pas encore si je serai porté sortant vendredi prochain pour le mardi 22 s'il reste encore des endroits à cicatriser, je pourrai m'y maintenir une semaine de plus. Ce matin, j'ai tapé le Docteur pour qu'il m'autorise à sortir en ville le jeudi

Correspondance verso : et le dimanche, c'est accordé et après-demain, je vais pouvoir visiter Alençon. Cis-dessous la vue du lycée où nous sommes hospitalisés.

 

 

 

 

Fin des résultats